La formation chez Isocell France ?>

La formation chez Isocell France

C’est acté depuis 2015 (1), la transition énergétique passera par la rénovation thermique des bâtiments. Avec 20% des émissions de CO2 (2), le secteur de résidentiel et tertiaire doit impérativement faire des progrès. L’objectif est ambitieux : rénover 500 000 logements par an à l’horizon 2017, dont 120 000 logements sociaux et 380 000 logements privés (3).

Le marché de la rénovation thermique va donc continuer à progresser. Avec une dépense moyenne par ménage s’élevant à près de 10 000 € et des aides pouvant couvrir jusqu’à 80% de la facture , l’avenir est clairement défini pour le secteur de l’isolation.

Une volonté politique affirmée

loi-transition-energetiqueDepuis le vote de la loi sur la transition énergétique, les décrets ne se comptent plus tellement ils favorisent le secteur de l’isolation.

Dès janvier 2017, il sera désormais fortement incité à tous les propriétaires de logement de réaliser la rénovation thermique lors de gros travaux sur la façade ou la toiture. Et pour favoriser la réalisation de ces travaux en milieu urbain, une dérogation au décret PLU prévoit qu’il sera possible de déroger aux règles du plan local d’urbanisme (PLU) pour réaliser ces travaux d’isolation extérieure en façade.

Six mois plus tard (en juillet 2017), les habitations concernées par les zones particulièrement exposées au bruit devront également réaliser des travaux d’isolation acoustique dans le cas de rénovation importante.

Et pour couronner tous ces dispositifs, à travers son article 14, la loi de transition énergétique incite les pouvoirs publics à encourager l’utilisation de les matériaux biosourcés (comme la ouate de cellulose) dans les projets de construction et de rénovation des bâtiments.

Si à cela on ajoute que l’état participe activement au financement de ces travaux via des aides (Anah, chèque énergie), des prêts à taux zéro (Eco-PTZ) ou des crédits d’impôt (CITE), nul doute que le secteur de l’isolation va connaître une envolée dans les mois et années à venir.

A noter également que le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie permet aussi aux particuliers de bénéficier de subventions d’entreprises (les obligés) pour certains travaux d’isolation.

La ouate de cellulose comme isolant alternatif

Avec un marché global des isolants de 1,5 milliards d’euros (pdf) et moins de 50 millions pour le leader des isolants biosourcés, la ouate de cellulose, la marge de progression est susceptible d’être potentiellement importante. Dans ce contexte positif, la ouate de cellulose se positionne comme l’isolant biosourcé incontournable.

ouate de cellulose IsocellProduit d’origine recyclé (papiers journaux), la ouate de cellulose présente de nombreux avantages. Avec un des meilleurs rapports qualité/prix, l’isolant offre des performances thermiques et acoustiques de premier ordre. Hygrorégulateur, il est complètement ouvert à la diffusion de la vapeur d’eau favorisant ainsi un habitat sain. L’introduction des sels minéraux rend la ouate imputrescible et ignifuge. Une mise en oeuvre adaptée de la ouate à une densité donnée crée un milieu dans lequel ni les animaux, ni la moisissure ne peuvent s’installer. La ouate de cellulose ne contient pas d’amiante, ni de fibre de verre ou de roche.

Enfin, sa méthode de fabrication en fait un isolant particulièrement écologique en émission de co2.

Isocell France, leader européen de la ouate de cellulose, a fait le choix d’être au plus proche du marché français, avec ses 2 usines, en Bretagne et Occitanie.

Se former au métier de la pose avec Isocell

formation-isocellLe développement des techniques actuelles et l’apparition de nouveaux produits rendent nécessaire la présence à des formations. Pour découvrir et devenir un expert de l’isolation, ISOCELL organise régulièrement des formations d’un ou de deux jours, destinées aux utilisateurs de la ouate de cellulose et des produits d’étanchéité.

La formation d’un jour

Elle est consacrée à l’application de la ouate de cellulose par soufflage ouvert. Lors de cette journée, le stagiaire aborde la technique du soufflage en théorie, mais aussi en pratique avec la préparation du chantier, le traitement des points particuliers, la pose de la ouate, les documents nécessaires, comme la fiche de chantier à remplir.

La formation sur 2 jours

Le stage aborde les différentes techniques de pose de la ouate (soufflage et insufflation). La première partie de ces 2 journées commence par des thématiques théoriques comme les avantages de la cellulose, ses domaines d’utilisation et sa mise en œuvre. Le formateur explique notamment les notions de base de l’étanchéité à l’air et de la physique de la construction.

La deuxième journée de la formation est entièrement consacrée à la pratique de l’insufflation sur des pans de mur, à l’utilisation des machines et aux diverses techniques : à l’aide d’un tuyau, d’une buse, d’une lance, etc. Chaque participant recueille le fruit des nombreuses années d’expérience d’Isocell dans la mise en œuvre d’isolant en cellulose, et peut glaner des astuces et des informations en discutant avec les autres participants afin d’en faire bénéficier sa propre entreprise.

Le prix de cette formation de deux jours est de 500 € par participant. Le matériel nécessaire à la formation est inclus. La prise en charge possible de cette formation dans le cadre de votre Compte personnel de formation. Renseignez-vous auprès de votre employeur ou de votre OPCA.

Il reste encore quelques places pour la formation de septembre 2016.

Le planning de formation ici (pdf)

Plus d’informations : contact (alt) isocell-france.fr


Sources :

(1) http://www.developpement-durable.gouv.fr/-La-transition-energetique-pour-la-.html

(2) http://www.developpement-durable.gouv.fr/Emissions-de-la-France,33791.html

(3) http://www.logement.gouv.fr/le-plan-de-renovation-energetique-de-l-habitat

(11) http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/DGALN_Rapport_Nomadeis_secteur_et_filieres_production_des_materiaux_et_produits_-_phase_1_aout_2012.pdf

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *